Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Presentation

  • : Au fil de la Vallée de l'Aube
  • Au fil de la Vallée de l'Aube
  • : Tout, ou presque, sur la Vallée de l'Aube, au fil des jours
  • Contact

Profil

  • Evelyne Prodhon
  • Tu peux tout accomplir dans la vie, si tu as le courage de le rêver, l'intelligence d'en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mener à bien.
  • Tu peux tout accomplir dans la vie, si tu as le courage de le rêver, l'intelligence d'en faire un projet réaliste, et la volonté de voir ce projet mener à bien.

AU FIL DE L'AUBE

copie photo interdite

Avertissement

Toutes les photos sont propriété de l'auteur du blog.  Textes et photos sont soumises aux droits d'auteur et copyrights. Toute personne réalisant une reproduction totale ou partielle de textes ou d'images issues de ce blog est priée de mentionner la source sous peine de poursuites.




Recherche

CHEZ CHANTAL

 





MEDIATHEQUE ANDRE THEURIET


US AUBERIVE


RENDEZ VOUS


Secrétariat de mairie : té. 03 25 84 21 13 lundi de 9 h à 12 h, jeudi de 14 h à 16 h 45 et vendredi de 9 h à 12 h et de 13 h 45 à 16 h 30
Communauté de communes : tél. 03 25 88 14 54 lundi et mardi de 8 h à 12 h, ainsi que jeudi et vendredi de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30
Sigfra : té-fax 03 25 88 14 82 lundi, jeudi et vendredi de 9 h à 12 h
La Poste : tél. 03 25 84 20 32 du lundi au vendredi de 9 h 15 à 12 h et de 14 h à 16 h et samedi de 9 h 15 à 12 h
Médiathèque : tél 03 25 88 13 36 du mardi au vendredi de 14 h à 18 h 30 et samedi de 14 h à 16 h
Foyer rural : tél. 03 25 87 56 05
Autour de la terre : tél. 03 25 87 57 81
Fédération des œuvres laïques : tél. 03 25 84 71 86
Conservatoire du patrimoine naturel de Champagne-Ardenne : Maison de Pays BP 9 tél. 03 25 88 20 42
ONF : tél. 03 25 84 20 42
ADMR des Quatre-Vallées : tél. 03 25 90 72 25 mardi et vendredi de 9 h à 12 h




 
 

 

 


VISITEURS

 

 BIENVENUE   DANS   LA   VALLEE   DE   L'AUBE      

23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 12:08

 

 

En séminaire en Côte d’Or, les présidents ou vice-présidents de parc national de France ont visité la réserve naturelle de Chalmessin guidé par Romaric Leconte.


parc chalmessin

 

Hier, jeudi 15 octobre, rendez-vous était donné à la réserve aux présidents pour une visite en fin d’après-midi. C’est sous une pluie battante que Romaric Leconte, chargé de mission et responsable de la réserve, a guidé ses hôtes du parc des Calanques, des Cévennes, des Ecrins, de la Guadeloupe, de Guyane, du Mercantour, de Port-Cros, de Pyrénées, de la Réunion et de la Vanoise. Anne-Cécile Dury, maire de Vals des Tilles était également présente ainsi que Sonia Gouessan, directrice adjointe du GIP.

L’espace « phare » de la réserve naturelle est sans nul doute le marais tuffeux. Les particularités physiques (géologie et altitude) et climatiques de nombreux vallons du Plateau de Langres ont permis le développement de marais tufeux qui figurent parmi les plus typiques et les plus nombreux de France. Celui de Chalmessin est l’un des plus étendus et des mieux conservés de ce territoire. La richesse écologique est renforcée par la présence sur les pentes et le plateau de divers peuplement forestiers (hêtraie sèche à laîche blanche ou froide à dentraire pennée, chêneraie-charmaie) et d’une pelouse sèche le long de la route de Musseau.

L’originalité principale du site est la présence d’espèces à caractère montagnard. L’explication est  aisée si l’on en croit l’éminent botaniste haut-marnais Paul Fournier. Il écrivait en effet en 1924 dans le bulletin de la Société d’étude des sciences naturelles qu’il gèle dans les combes du plateau de Langres au moins une fois chaque mois, même en juillet et août. Parmi ces espèces, citons par exemple l’Aconit napel, la Parnassie des marais ou le Choin ferrugineux pour la flore, ou le Cordulégastre bidenté, une des plus grandes libellules de la région.

La diversité de milieux naturels et leur qualité accentuent cette richesse. De nombreuses espèces devenues rares peuvent s’observer dans la réserve naturelle de Chalmessin. Des espèces liées aux zones humides : trèfle d’eau, linaigrette à feuilles, ecrevisse à pieds blancs. D’autres dépendantes des espaces forestiers et de leurs lisières : coronille des montagnes, céphalantère rouge, barbastelle d’Europe. Et même des espèces plus méditerranéennes qui subsistent sur la pelouse sèche : hélianthème blanchâtre, ascalaphe soufré.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Evelyne Prodhon - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires